Analyse

Certification… tout simplement

Partager
0

Sujets liés Articles

Si vous souhaitez (presque) tout savoir sur les derniers développements concernant la certification forestière en forêt tropicale mais n’avez e temps de lire qu’un seul document, lisez donc « Forest Certification: Pending Challenges for Tropical Timber » par Richard Eba’a Atyi et Markku Simula.

Ce document produit pour l’Organisation Internationale des Bois Tropicaux présente une information aussi complète que mise à jour sur les différents systèmes de certification, leurs relations et leur impact sur les forêts tropicales.

En le lisant, vous apprendrez que :

* En janvier 2002, 109 millions d’hectares de forêts étaient certifiés de part le monde, soit deux fois plus qu’en 2001 et quatre fois plus qu’en 1999.

* Environ 2,8% des forêts du monde sont certifiées dont 8,7% des forêts en Amérique du Nord, 5,7% en Europe et environ 0,5% pour les autres régions. Moins de 8% du total des forêts certifiées se trouvent en Afrique, Asie et Amérique Latine.

* Le système pan-européen de certification forestière (PEFC) et le Forest Stewardship Council (FSC) sont les deux principaux systèmes internatinaux. Le PEFC couvre surtout l’Europe. FSC, le système national malaisien et Keurhout sont les principaux systèmes opérant sous les tropiques.

* Quatre-vingt six certificats seulement, concernant des concessions forestières de plus de 50 000 hectares, représentent plus de 90% des superficies certifiées sous l’égide du FSC.

* Seulement 284 concessions de moins de 50 000 hectares sont certifiées sous le système FSC. En 1999, seulement 29 forêts communales ou communautaires avaient été certifiées sous le système FSC. Par contraste, le PEFC comme le « American Tree Farm System » ont été spécialement pensés pour la certification de petites propriétés et la plupart de leurs certificats concernent de telles petites concessions.

* Trois sociétés, SGS, Rainforest Alliance/Smartwood et SCS, ont certifié 88% des forêts dans le système FSC. – Le Royaume Uni, le Danemark, les Pays Bas, la Belgique, l’Autriche et plusieurs Etats des USA possèdent maintenant des politiques pour la fourniture des marchés publics qui favorisent de plus en plus les produits certifiés.

Les forêts certifiées sous les tropiques sont celles qui étaient déjà les mieux gérées. Néanmoins la certification semble avoir encouragé une meilleure planification de la gestion, la mise en place de parcelles permanentes de suivi, l’utilisation de techniques d’exploitation à impact réduit, la mise en réserve de proportions plus importantes des concessions et une meilleure documentation des diverses pratiques.

(Visited 9 times, 1 visits today)
 

Lisez aussi

Ces quelques points ne rendent pas entière justice au travail d’analyse de Eba’a Atyi et Simula mais devraient vous convaincre de lire l’intégralité du papier. Pour en obtenir une copie électronique gratuite ou envoyer vos commentaires aux auteurs vous pouvez écrire à Markku Simula ( mailto:markku.simula@indufor.fi ).