Partager
0

Ghana - Cinquième partie de la série de vidéos « Les populations inaudibles d’Afrique de l’Ouest peuvent inspirer le monde » produite dans le cadre du projet WAFFI.

Quand des terres ancestrales tombent sous le joug d’une frontière internationale
Hansen Apewe Abaloori, communauté Akaa, district de Kassena-Nankana, Région du Haut Ghana oriental, Ghana

Les membres de la communauté Akaa, dans le district de Kassena-Nankana, dans la région du Haut Ghana oriental, se souviennent des jours précédant le passage des fonctionnaires du pays voisins, le Burkina Faso, juste de l’autre côté de la frontière, venus arpenter les terres de la région pour tracer la limite sud de la réserve sauvage de Nazinga. C’est après ce relevé que les populations d’Akaa ont appris que l’accès à une grande partie de leurs terres ancestrales leur serait désormais refusé, du fait qu’elle se trouvait de l’autre côté d’une frontière tracée il y a plus d’un siècle sur la carte des puissances coloniales. Les communautés installées du côté ghanéen, comme celle d’Akaa, ont soudainement observé un renforcement du contrôle de la frontière internationale et se sont retrouvées isolées de leurs terres familiales, sans avoir jamais eu d’explication sur l’arpentage effectué. La perte de ces terres reste à ce jour une source de problèmes pour ces populations. Comme le souligne Hansen Abaloori, la ressource forestière de leurs terres ancestrales est non seulement hors de portée, mais ils ne disposent plus de suffisamment de surfaces pour mettre la terre en jachère, les sols se sont donc épuisés et les récoltes sont mauvaises.

Regardez aussi :

Vidéo 1 : Des arbres « pour les petits-enfants » dans une forêt communautaire
Bibata Ouedrago, Séloghin, département de Nobéré, Burkina Faso

Vidéo 2 : La perte de terres agricoles au profit d’un parc national
Oumarou Zoundi, Koakin, département de Nobéré, Burkina Faso

Vidéo 3 : Pastoralisme et agriculture : préserver la paix dans la zone tampon du parc national
Arba Sondé, Tamsé, département de Nobéré, Burkina Faso

Vidéo 4 : Le bois-énergie comme source de revenu dans un paysage qui se dégrade
Zizigna Bagambagui, communauté de Gwenia, district de Kassena-Nankana, Région du Haut Ghana oriental, Ghana

(Visited 1 times, 1 visits today)
Pour plus d'informations sur ce sujet, veuillez contacter Peter Cronkleton à l'adresse courriel suivante P.Cronkleton@cgiar.org.
Cette recherche a été possible grâce à l'aide financière du fond international de développement agricole (FIDA)
Politique sur le droit d’auteur :
Nous vous autorisons à partager les contenus de Forests News/Nouvelles des forêts, qui font l’objet d’une licence Creative Commons Attribution - Pas d’utilisation commerciale - Partage dans les mêmes conditions 4.0 International (CC BY-NC-SA 4.0). Vous êtes donc libres de rediffuser nos contenus dans un but non commercial. Tout ce que nous vous demandons est d’indiquer vos sources (Crédit : Forests News ou Nouvelles des forêts) en donnant le lien vers l’article original concerné, de signaler si le texte a été modifié et de diffuser vos contributions avec la même licence Creative Commons. Il vous appartient toutefois d’avertir Forests News/Nouvelles des forêts si vous republiez, réimprimez ou réutilisez nos contenus en contactant forestsnews@cgiar.org.