Entrevue vidéo

Objectif de Rachel Kyte pour la science : faciliter l’usage des approches paysagères pour les pays

Pour que les approches paysagères fonctionnent, il faut prouver qu'elles sont viables économiquement et financièrement.
Partager
0

Sujets liés Articles

La vice-présidente et envoyée spéciale pour le changement climatique au sein du Groupe de la Banque mondiale Rachel Kyte affirme que la communauté scientifique et la société civile doivent assumer la responsabilité de développer des outils pour rendre « l’approche paysagère » plus facile à appliquer sur le terrain.

Alors qu’elle s’exprimait en marge du Forum mondial sur les paysages à Lima, au Pérou, elle a déclaré:

« Il est urgent de réunir nos compétences techniques, notre savoir-faire programmatique, les différents acteurs et les mécanismes de financement qui ont été développés. Ces kits doivent être faciles à utiliser pour les gouvernements des pays en voie de développement… Ceci est absolument fondamental si nous voulons avancer plus rapidement et à plus grande échelle. »

Politique sur le droit d’auteur :
Nous vous autorisons à partager les contenus de Forests News/Nouvelles des forêts, qui font l’objet d’une licence Creative Commons Attribution - Pas d’utilisation commerciale - Partage dans les mêmes conditions 4.0 International (CC BY-NC-SA 4.0). Vous êtes donc libres de rediffuser nos contenus dans un but non commercial. Tout ce que nous vous demandons est d’indiquer vos sources (Crédit : Forests News ou Nouvelles des forêts) en donnant le lien vers l’article original concerné, de signaler si le texte a été modifié et de diffuser vos contributions avec la même licence Creative Commons. Il vous appartient toutefois d’avertir Forests News/Nouvelles des forêts si vous republiez, réimprimez ou réutilisez nos contenus en contactant forestsnews@cgiar.org.
Sujets liés Articles