Analyse

La Chine devore-t-elle les forets du monde ?

Partager
0

Sujets liés Articles

Le grand banquet continue. La croissance économique stupéfiante de la Chine lui donne une envie irrépressible de pétrole, de minéraux et – vous vous en doutiez – de produits forestiers. Il y a dix ans la Chine était le septième importateur mondial de produits forestiers. Aujourd’hui elle occupe la seconde place. Il en est résulté des opportunités nouvelles pour les exportateurs mais aussi un renforcement notable de l’exploitation illégale et de la destruction des forêts.

Ce phénomène est étudié en détails dans « Meeting China’s Demand for Forest Products » produit par Xiufang Sun, Eugenia Katsigris et Andy White pour Forest Trends, le Centre chinois pour la politique agricole et le CIFOR. En s’enrichissant les chinois construisent de nouvelles maisons et achètent plus de livres et de journaux. Leurs exportations en produits finis à base de bois (comme les meubles) ont aussi largement progressé. Dans le même temps, la Chine a stoppé l’exploitation du bois d’œuvre dans la plupart de ses forêts naturelles afin de les protéger. Elle a aussi fermé des milliers de petites fabriques de papier à base de résidus agricoles car elles polluaient fortement un grand nombre de rivières. Tout ceci s’est évidemment traduit par une explosion des importations de grumes, sciages ou de pulpe.

Entre 1997 et 2002, les importations chinoises de produits forestiers ont cru de 75%, de 6,4 à 11,2 milliards de dollars US. Les estimations préliminaires suggèrent que le niveau de 13 milliards sera probablement atteint en 2003. Les volumes importés ont augmenté encore plus rapidement. En 2002, la Chine importait l’équivalent de 95 millions de mètres cubes de bois ; ce qui représente plus d’une fois et demie la production totale de l’Indonésie.

Les Chinois préfèrent importer les produits bruts et effectuer la transformation eux-mêmes. Ils importent donc plus de grumes et moins de placages ou achètent de la pâte plutôt que du papier. Cela permet toujours de garder le travail à la maison !

La majorité des produits forestiers importés proviennent de Russie, Indonésie et Malaisie. Le Canada, l’Indonésie et la Russie fournissent plus de 60% des importations de pâte et de papier. La Russie est le plus gros fournisseur de grumes alors que l’Indonésie domine le secteur du contre-plaqué et des sciages. Parmi les pays qui exportent aussi beaucoup vers la Chine on peut aussi noter le Chili, le Gabon, Myanmar, la Nouvelle-Zélande et la Papouasie-Nouvelle-Guinée. Il s’en suit une pression accrue sur les ressources forestières de ces pays.

La Chine espère de fait obtenir la plus grande part de ses produits forestiers de ses propres plantations. Personne ne sait quand cela adviendra ; si cela advient jamais ! Gardons quand même espoir !

 

(Visited 16 times, 1 visits today)
 

Lisez aussi

Pour obtenir une copie électronique gratuite de l’article, vous pouvez la demander à Budhy Kristanty ( mailto:b.kristanty@cgiar.org )

Vous pouvez aussi télécharger le document depuis le site de Forest Trends (http://www.forest-trends.org)

Pour envoyer vos commentaires ou questions aux auteurs, vous pouvez écrire à Andy White ( mailto:awhite@forest-trends.org )

La référence complète de l’article est: Sun, X., E. Katsigiris, and A. White. 2004. "Meeting China’s Demand for Forest Products: An Overview of Import Trends, Ports of Entry, and Supplying Countries, With Emphasis on the Asia - Pacific Region". Washington D.C.: Forest Trends, Chinese Center for Agricultural Policy, and Center for International Forestry Research.